Logo
Pub

Nouvelles d'ici

Toute l'actualité sur atafai-info.ci
Lutte contre le COVID 19 / Bientôt l’installation d’un centre de dépistage à Bonoua  
Distinction Nationale /Prix d’excellence de la meilleure association de jeunesse la côte d'Ivoire 2019 : L'AJDS lauréat.  
Bonoua/Lutte contre le COVID19 : l'AREEBO fait des dons à la population  
Bonoua/Lutte contre le COVID19 : Une « mémé » de plus de 80 ans fait un don au Ministère de la santé.  
Lutte contre le COVID 19 : le groupe nouvelle visions (GNV) de Bonoua fait des dons aux autorités  
Bonoua, Service de livraison : KENZONE Services ouvre ses portes.  

Intronisation de SA MAJESTE MIESSAN KACOU VENANCE, 22e souverain des Abouré Ehivè : une nouvelle page d’espoir ? HISTOIRE TRADITION |

Après...



Après sept bonnes années d’attente, voici enfin le beau temps, « la terre promise » à quelques jours de la Noël chrétienne, les Abouré Ehivè ne rêvaient pas meilleur cadeau. Les Ehivè ont un ROI maintenant. OWOULA MIESSAN KACOU, professeur d’anglais de formation, 3ème Roi intellectuel de l’histoire du peuple, s’est assis sur son trône ce jeudi 19 décembre 2019, à la place AMANGOUA, en présence du vice-président de la république.

La royauté est le socle de notre civilisation et de notre culture, c’est ce que nous a enseigné nos parents. C’est la royauté qui est le garant de la tradition, signe d’une stabilisation dans du marbre. Nous avons pu analyser, observer et tirer les leçons de cette période de vacances du trône.

En effet, depuis le décès du 20ème souverain jusqu’au choix du successeur, les problèmes ont refait surface, se sont accumulés et accélérés et ont failli plonger le plus gros village des Abouré Ehivè dans le K.O comme le village de YAOU des Abouré Êhê.

À l’arrivée de la génération NOUDJOU au pouvoir, ceux-ci n’ont pas pu résoudre le problème, d’autre leur attribuaient même la paternité de cette crise, car il était impossible pour eux de trouver la médiation juste pour résoudre rapidement ce problème sous leur règne, allant jusqu’à les opposer verbalement et physiquement à leurs papas N’NOWE.  Allant de mal en pire, deux potentiels successeurs au trône, venant de la même grande famille royale, ont été présentés à la place publique. Pourquoi ? Comment la même famille peut présenter deux prétendants au trône ? Qu’est-ce qui est à la base de ce conflit ?

Tant de questions que nous, les jeunes de la nouvelle génération nous nous sommes posées mais hélas, il était difficile de trouver la personne ressource pour clarifier la situation car la vérité des uns n’était pas celle des autres.

Dans un contexte complexe, où entrevoir le bout du tunnel dans la résolution de cette crise de succession était inimaginable, vous ne pouvez donc pas imaginer le sentiment qui nous amine, aujourd’hui, jour mémorable de l’intronisation du 22ème ROI des Ehivè de Bonoua.

Jour de joie, d’allégresse et aussi de reconnaissance, oui surtout de reconnaissance envers OWOULA KANGA de GRAND-BASSAM pour son investissement personnel dans la résolution de cette crise,  Envers le sénateur et fils de la région OLLO Germain, envers le duo présidentiel son excellence le Président de la république ALLASSANE OUATTARA et le vice-président Daniel KABLAN DUNCAN, le médiateur de la république, sans oublier la famille royale et la majorité des M’Mans, la génération au pouvoir et les médiateurs anonymes de cette crise. Vous avez écouté le cri de Cœur du peuple qui souffrait et laissé pour compte dans cette querelle, vous venez de redorer le blason de tout un peuple et d’une région :  les Ehivè ont enfin retrouvé leur fierté et dignité bafouées et souillées. Les anciens l’ont si bien dit : nous ne sommes pas des silures pour s’entre-piquer.

Sentiment de fierté oui, mais surtout beaucoup de lueur d’espoir en notre ROI et en un Bonoua nouveau, en un Bonoua réconcilié envers elle-même et la nation tout entière pour reprendre sa place de leader dans le Sud-Comoé et maintenant dans le grand Abidjan. Mais pour y arriver, SA MAJESTÉ doit s’inviter dans le débat sur les questions existentielles de son peuple. En aucun cas nous voulons dicter une conduite à SA MAJESTÉ mais souligner simplement l’énormissime de son chantier : la gestion des générations et classes d’âge (le problème entre les N’nowé et les noudjou), le problème du foncier géré en désordre durant ces 7 ans « no man's land », l’éducation des jeunes aux bonnes mœurs d’un Abouré digne...

Les attentes sont énormes car l’attente fut pénible et très longue. Les chantiers sont vastes et nous sommes convaincus qu’ils sont à la hauteur de notre grandissime Roi. Seul l’union de tous les fils sans distinction ni marginalisation, permettra de surmonter les obstacles et relever les défis de développement surtout.

Enfin tous respirent la PAIX.



Vous avez aimé cet article? partagez le avec vos amis

Publié par :
Pub