Logo
Pub

Nouvelles d'ici

Toute l'actualité sur atafai-info.ci
Conférence de presse du collectif de la renaissance de l’union des jeunes de Bonoua  
Élection UJCB : la CAE présente les candidats de la présidence aux autorités  
Inondations et sinistres dans le Sud Comoé : l’AREBO à ADIAHO les mains chargées  
Election UJCB : Programme officiel des élections du président et du commissaire au compte.  
Election UJCB 2019 : la CAE rencontre madame le Maire  
Elections UJCB 2019 : Quelles sont les membres de la CAE et du conseil consultatif  

Ambulance de Yaou || ©



Après le décès tragique de la jeune dame et on enfant en couche dans la région du ministre de la santé - Le sud Comoé -   par ailleurs président du conseil régional de celle-ci, la toile s’est enflammée pointant directement le ministère de tutelle pour mauvaise gestion et manque de professionnalisme de son personnel.

Pour se défendre, après s’est rendu sur les lieux avec une forte délégation conduite par le chef du cabinet, un communiqué a été produit pour dénoncer le mauvais traitement de l’information et pour donner les réelles raisons de cette tragédie.

De prime abord, le ministère a souligné que l’ambulance avait été inaugurée belle lurette et étant en service que tout autre information disant le contraire était de la diffamation, toute fois sans produit aucune image de cette cérémonie d’inauguration, ni une production de cette cérémonie. Même si nous accordons le bénéfice du doute, pourquoi le personnel du centre de santé a soutenu à plusieurs reprises que le véhicule était hors service pour non inauguration ? Trop de mystère autour de cet engin.

Par la suite, le ministère a justifié la tragédie par la panne de l’ambulance. Sur ce point aussi, nous dirons que c’est « un vrai foutage de gueule ». On parle bien de mort d’homme et sortir ces excuses, c’est insulter la mémoire des victimes et narguer en même temps la famille éplorée. Même si c’était le cas, appeler en urgence l’ambulance de l’hôpital général de Bonoua ou de Bassam serait un acte hautement humain en mon sens.

De grâce, si le ministère ne peut pas prendre ces responsabilités pour condamner les vrais coupables de cette tragédie, laisse la famille pleurer ces morts et vivre cette période de tristesse dignement.

Que vos âmes reposent en paix.



Vous avez aimé cet article? partagez le avec vos amis

Publié par :
Pub