Elections CNJ : le délégué sortant conteste le listing électoral

Elections CNJ : le délégué sortant conteste le listing électoral
© Source image: Atafai-Info.ci

Depuis le lancement des candidatures pour le renouvèlement des délégués du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) sur l'étendue du territoire national, des états-majors de plusieurs candidats crient à l'irrégularité et le département de Grand-Bassam n'est pas resté en marge de cette vague de contestation. 

M. TRAORE DAOUDA, délégué sortant a animé une conférence de presse ce jeudi 1er juillet, où il étalé ses observations en plusieurs points.

Nous vous donnons les grands points qui ont animé cette conférence de presse :

Les étapes du contentieux engagé :

T.D : « Au lendemain de la publication du premier listing, nous avons tout de suite formulé une requête à la DD, avec ampliation à la Préfecture et la DR. Fort heureusement ou malheureusement, nous avons reçu un presque non-lieu au vu du second listing publié avec un peu moins de 8 structures.  Nous avons aussitôt refait une autre requête du même objet, avec ampliation cette fois à la cellule civilo-militaire en plus des précédentes. Là-dessus, nous venons de recevoir avec tant de retard, le listing présent, comportant hélas encore une trentaine de structures inexistantes dans notre département et qui nous vaut le présent point de presse. » 

Les requêtes :

TD : « Nous voudrions par la présente signaler à l’opinion nationale et sans doute au-delà, notre désolation quant aux tractations sur le présent processus, avec tant d’irrégularités pour une institution aussi importante de notre pays (CNJ-CI).  Nous avons rédigé une autre requête ce matin que nous avons transmis au même circuit d’intéressés, quoique conscient de ce que conscient de la clôture officielle du timing de contentieux.  Cependant, tout en exprimant notre gratitude à la DR et à la DVACJ pour avoir assaini à moitié la liste comme souhaité, nous venons dénoncer une fois de plus la présence de 24 structures inexistantes dans le département et 2 non légalement constituées. Ainsi que la présence d'un doublon d’électeur et une association d’épouses d’Imams, qui ne saurait donc être définie comme une structure de jeunesse pour se retrouver sur ce listing. »

Les attentes de son équipe :

TD : « Nous demandons purement et simplement l’assainissement total du listing électoral de notre département. Nous pourrions déplorer le refus d’associer les délégations CNJ départementales au processus de sélection des structures, ce qui aurait été un mode raisonnable vu le niveau d’implication de ces délégations sur cette question de structures légales ou nationales. »

Nous reviendons sur la suite de ces élections ...

Redaction