Bonoua : Les femmes de l’opposition disent non au troisième mandant du Président Ouattara

Bonoua : Les femmes de l’opposition disent non au troisième mandant du Président Ouattara Marche de femmes de l'opposition à Bonoua
© Source image: OPIPI EDMOND (Facebook)

Malgré la suspension des manifestations sur les voies publiques à compter du mercredi 19 Aout au 15 Septembre 2020 à l'issue du conseil des ministres, la population de Bonoua décide de maintenir sa marche de ce vendredi 21 Août 2020 dans la commune de Bonoua.

Dès le matin à 08h, La population de Bonoua en grande partie des femmes est sortie dans les rues les mains nue pour « libérer leur patrie » en disant non au troisième mandant du Président Alassane Ouattara.  Les manifestants exigent le départ du chef de l'État à la fin de son mandat estimant que celui-ci n'est pas éligible au regard de la constitution.

Au moment où nous écrivons ces lignes, la voie internationale A100 est fermée par les manifestant bloquant ainsi la circulation, le marché principal fermé, les taxis ne circulent, la ville est dans un calme plat.

Rappelons que cette marche pacifique sur toute l’étendue du territoire a été communiqué par les femmes de l'opposition au ministre de la sécurité et de la protection civile afin de permettre aux forces de l'ordre de les encadrer.

Par ailleurs, la population de Bonoua invite tous les opposants à sortir massivement pour « libérer leur pays »