Logo
Pub

Nouvelles d'ici

Toute l'actualité sur atafai-info.ci
Bonoua / Sport - Santé: La salle de sport Gafa Fitness & Art ouvre ses portes.  
Action sociale en faveur de la paix : Grain de thé et d'alloco à Samo  
Présidentielles 2020: Pas de vote à Bonoua ville  
Bonoua / Tradition : les générations visitent la forêt sacrée  
Bonoua/Désobéissance civile: Encore un mort de trop.  
PURE mobilise la population à dire non au conflit inter-communautaire.  

La voie internationale A100 barrée par le Mur de BONOUA || © Atafai-Info.ci



Bonoua, comme nous le savons, fait partie des premières villes à dire non à la candidature d’Alassane Ouattara pour les élections présidentielle du 31 octobre 2020.

Cette candidature est, selon les opposants du président Alassane Ouattara, anticonstitutionnelle. C'est en cela que cette journée du 19 Octobre, les parties de l'opposition ont appelé les populations à  la phase active de la "désobéissance civile".

Très tôt ce matin, les manifestants ont prit d'assaut les rues de la Bonoua. Les manifestations se sont étendues rapidement jusqu'à à yaou village situé à quelques minutes de Bonoua, où la voie internationale A100 a été occupée par les manifestants, interdisant ainsi la circulation des véhicules dans les deux sens. Le constat a été de voir des troncs d'arbres abattus pour ériger des barrages aux véhicules de tout type.

Ils exigent la fermeture des écoles, le départ du président de la république, la réforme de la CEI etc. La belle citée de l’ananas reste très tendu, les boutiques, le marché et autres sont restés fermés toutes journée.

Vers la fin de la matinée, la ferveur est monte avec des échauffourées entre manifestants et gendarme, ceux-ci qui ont dû se retranchés a la gendarmerie. Les manifestants ont dressé cette fois-ci au niveau de Bonoua, une fois de plus sur la A100, des barricades avec des conteneurs, des tables, des pneus. Des briques ont été montés également donnant ainsi " le mur de Bonoua" selon les internautes.

Dans l'objectif de repousser les manifestants, les gendarmes se sont vues utiliser des tirs de sommation et ceci à causer la mort du jeune Kissi Morel et des blessés par balles.

De toute la journée, les manifestants et gendarmes se sont adonnés à un jeu de cache-cache car les manifestants réclament justice pour leur ami et frère tué par les gendarmes après une balle qu'il a recu.

C'est le moment de rappeler que bonoua a perdu pour cette fois encore, toujours dans cette crise pré-électorale, deux de ces fils. Nous demandons aux uns et autres de calmer les ardeurs car nous n'avons qu'une seule Ville.

Cette marche pacifique sur toute l’étendue du territoire à été communiqué par l’opposition pour mettre en pratique la désobéissance civile initié depuis le 10 Octobre.

Dieu aide Bonoua pour que demain soit plus paisible pour toutes les populations.



Vous avez aimé cet article? partagez le avec vos amis

Publié par :
Pub