Logo
Pub

Nouvelles d'ici

Toute l'actualité sur atafai-info.ci
Bonoua/ vie associative : pourquoi substituer le président des jeunes du PDCI RDA au président de l\'Union des jeunesses Bonoua ?  
Festival Paquê Klôh d’Allohouré : Lancement officiel des activités sportives  
Culture et tradition/Popo 2019 : Séance de travail entre le commissariat général et les responsables de commissions du Popo carnaval  
Politique / Bonoua : investiture du maire Jean Paul AMETHIER.  
Dernière heure : Le maire de la commune de Bonoua vire au RHDP après son investiture.  
L’Hévéa : Ma grande déception  

ABLE KOHOBO HONORE: « La tradition est capitale pour un Abouré Ehivet, car elle représente son authenticité culturelle » INSTANT AVEC |

Bonjour très...



Bonjour très cher internautes, pour la première fois ATAFAI-INFO fait dialoguer papa ABLE KOHOBO Honoré dans sa rubrique instant avec… il nous instruit sur les institutions politiques traditionnelles du pays Abouré Ehivet, pour éclairer notre lanterne. En exclusivité, il nous livre ses analyses et réflexions personnelles sur certains maux qui minent notre cité.

Présentez-vous svp à nos internautes ?

Je me  nomme ABLE KOHOBO HONORE, fils de N’GUATTA Able et d’APINSAN YAMPLE, je suis née le 19 Avril 1960 à Bonoua. Ma mère est de la famille Ehivevle de Bonoua,  donc fils de la famille royale de Bonoua, quant à mon père, il est de la famille adevessehivet de Bonoua. J’appartiens à la génération NOUDJOU BAOULE de bégnery (la génération au pouvoir actuellement). Je suis cultivateur et chauffeur de formation.

Occupez-vous une place dans l’organisation politique des Abouré Ehivet ?

Oui ! Je suis membre de la famille royale, Porte-parole, conseiller et également chauffeur de feu NANAN AHORE AKA FRANCOIS.

Nous savons qu’en pays Abouré, il existe des institutions importantes dans l’organisation politique. Quelles sont ces institutions ? Comment sont-elles organisées ? Et enfin quelle place occupent-elles dans l’organisation du peuple ?

Le peuple Abouré est un peuple vraiment vaillant et très intelligent, je dis bien très intelligent. En fuyant la guerre du Ghana actuel les Abouré n’avaient pas de véritable organisation du moins la seule qui existait était  appelée « blôkô » qui regroupait tout le peuple Abouré et c’est d’ailleurs le « blôkô » qui a dirigé et protégé le peuple Abouré du Ghana jusqu’ à Samo (localité de la sous-préfecture de Bonoua). C’est arriver à Bonoua que le roi de cette époque a décidé, compte tenue de la situation qu’ils ont vécu, de former les gens sous forme de militaire se regroupant en plusieurs groupes dont les rôles seront définis conformément aux exigences du moment. C’est ainsi qu’est né les générations au nombre de trois(3): Noudjou, M’ploussoué et N’nowé. La génération est composée de 4 classes d’âges :

  • Les Attiblé sont les sages.
  • Les Baoulé sont les militaires.
  • Les Tchagba sont les policiers.
  • Les Djamian qui sont les réservistes, ils interviennent en cas de besoin auprès des Baoulé.

Apres tout ceci bien défini,  le roi a choisi dans chaque classe d’âge un responsable ; dans chaque génération un chef appelé « Bliman ». Il faut rappeler que le responsable de la classe d’âge est sous la responsabilité du « Bliman » qui lui-même est sous la tutelle directe du roi dont il dépend directement. Notons bien que, chaque classe d’âge à deux chefs guerriers qui eux sont sous tutelle du Bliman.

Qui devient chef de génération ? Qui devient chef guerrier ?

Le chef de génération et le chef guerrier à l’époque se choisissaient sans tenir vraiment compte de critères spécifiques, ni du poids du clan. Après nous avons distribué ces postes aux différentes familles car cette manière de faire causait des mésententes entre les membres des différentes familles. Maintenant chaque famille a moins un chef guerrier ou/et un chef de génération. Les membres de la génération formulent la demande et les membres de la famille choisissent la personne de droit en tenant comme d’un certain nombre de critères.

Combien de temps dure le mandat d’une génération ?

Présentement ce sont les « NOUDJOU » qui sont au pouvoir. Leur règne va durer environ 19 à 20 ans. La mise en place de la génération se fait chaque 7 an. Nouvellement formée, elle fonctionne en bloc appelé « bliman » pendant 7 ans pour apprendre les règles et principes de base de notre culture et elle sera par la suite scindée en différentes classes d’âges en mettant toujours les « Djamian » en réserve car ils sont des benjamins et le cycle de règne des 3 générations que compte la communauté Ehivet poursuite sa ronde. C’est pour cela que la génération ne disparaitra jamais !

Mais vous les jeunes, vous vous dites que vous allez à l’église et que la génération ne vous intéresse pas car c’est une affaire de sorcellerie. Laissez-moi vous dire une chose, L’église est certes bien et même très bon mais les us et coutumes précisément la génération n’en demeure pas moins importante que l’église. La preuve en est que les chinois, malgré leur croyance ont mis leur tradition en avant et voici qu’ils sont les meilleurs aujourd’hui. Mais nous qui l’avons rejeté du révère de la main, quel place nous occupons dans ce monde ?

La génération est très importante et très avantageuse  dans la mesure où c’est un groupe dans lequel règne l’entraide, l’entente, la solidarité et l’on se forme à occuper des responsabilités dans l’organisation traditionnelle du peuple Abouré Ehivet. La génération est la seconde famille pour toute Abouré Ehivet donc je vous exhorte vivement à vous en approprier et à sensibiliser vos amis qui hésitent encore.

Qu’est-ce qu’un « bliman » et qui devient « bliman » ?

Le « bliman » est le chef de la génération. Il a sous sa tutelle les chefs des 4 classes d’âges et les chefs guerriers. Le choix du «  bliman »  auparavant se faisait sur les critères d’éthique, de compétences et de dévouement. Mais suite à certaine mécontentement, l’on a fait une redistribution en fonction du poids des clans et de leurs importances. Donc pour son choix au moment venu, les membres de la génération formule la demande auprès du chef de la famille ressource et lui a son tour en accord avec les membres de sa famille choisissent la personne de droit.

Comme il existe 3 quartiers à Bonoua et que la même génération est représentée dans chaque quartier on a donc un « bliman » par quartier. Par exemple Noudjou Bliman de Koumassi, de Bégnery et de Brounoukro. Mais parmi les trois, c’est le « bliman » de Koumassi qui est toujours le chef des trois car en pays Abouré, le quartier Koumassi est considéré comme l’ainé.

Qui sont donc les M’MAN ?  Quel est leur rôle ?

Tous ceux qui vivent sur le territoire des Abouré Ehivet font partie des « m’man ». Tout le monde est « m’man ». En effet, tout le monde étant m’mans il serait difficile de prendre certaines décision. C’est pour  cela que des personnes ont été désigné pour représenter les m’mans : c’est l’assemblée en quelque sorte. Ils sont composés  des « bliman », des chefs de génération et des porte-paroles des différentes générations. Ils ont pour rôle de veiller au respect des règles et des valeurs du royaume donc du bien-être communautaire.

Qui devient Roi en pays Abouré Ehivet, quels sont ses attributs ?

On nait roi en pays Abouré Ehivet, on ne le devient pas ! Depuis l’Egypte, les Abouré Ehivet avaient une famille royale qui est la famille Ehivevle qui dirige toutes les familles. Je vais vous dire une chose, La royauté fonctionne toujours avec les notables et les M’MAN (les M’MAN sont composés de quelques responsables de la génération au pouvoir ; actuellement les M’MAN sont les NOUDJOU)  viennent en 3éime position dans la hiérarchie de l’organisation du peuple Ehivet. Toutes les organisations la vie politique de Bonoua sont sous la tutelle du roi et donc la décision finale lui revient dans la gestion communautaire.

Comment fonctionne la royauté des Abouré Ehivet de Bonoua ?

La royauté est composée de sept (7) clans/familles, qui sont représentés à la cours royale par des chaises royales. La royauté fonctionne toujours avec les notables représentant chaque famille et le Roi. À Bonoua, nous avions 7 familles mais au début des travaux forces, le roi de cette époque à demander à ce qu’on reconstitue les familles car beaucoup de famille se décimeraient. Ainsi chaque famille a revu à la hausse ses chaises en fonction de sa densité et de son poids dans l’organisation. Nous avons maintenant à Bonoua 39 chaises royales au total.

Quels sont les symboles forts du peuple Ehivet ?

Les symboles forts du peuple Ehivet sont entre autres notre forêt sacrée, notre génération avec nos 4 classes d’âges, notre chef guerrier Kadjo AMANGOUA, et enfin notre 3ème quartier Bronoukro.

La forêt sacrée de Bonoua est une forêt qui a assuré la protection du peuple Ehivet durant les temps de crise et continu de le protéger ; la génération est un symbole fort car il est le garant de la vie sociale des peuples Abouré et en plus a Bonoua nous avons dans nos générations 4 classes d’âges ce qui nous distingue un peu des autres Abouré.

Aussi à Bonoua nous avons en plus des quartiers Bégnery et Koumassi qui se retrouve dans la majorité des villages Abouré, les Ehivet ont en plus un 3ème quartier Bronoukro,  en bon appellation « blanonklo » qui signifie en Abouré le quartier des bels hommes, des hommes grand de taille et élégants. Il a été créé par Kadjo AMANGOUA, pour concilier les deux autres quartiers.

Enfin, notre héro Kadjo AMANGOUA. Celui-là même qui a tenu tête aux colons et a fini par être déporté au Gabon. Mais comme dans la tradition Abouré voudrait que les restes d’un Abouré ne restent jamais à l’étranger indéfiniment ; ces petites enfants feu KADJO Pierre et JB AMETHIER ont tout fait pour ramener la dépouille de leur arrière-grand-père sur la terre de ces ancêtres. Pour lui montrer notre reconnaissant, nous lui avons dédié une place avec sa statuette érigée.

 

Maintenant que nous sommes à l’ère du numérique. Pensez-vous que la tradition peut perdre sa valeur avec l’avancer des nouvelles technologies surtout l’arrivée de l’internet ?

La tradition ne peut perdre de valeur malgré l’avènement technologique car elle a une bonne «  fondation ». Les indiens, les coréens, les chinois et les japonais ont pu maintenant leur tradition, ils ont pu garder leur authenticité culturelle malgré le brassage culturelle et en sont très fiers à cause de sa particularité ; pourquoi pas nous ?

Nous sommes pratiquement aux termes de notre entretien, Quel est votre cris de cœur à l’endroit de la nouvelle génération de jeunes Abouré « swagg » ?

Pour être respecter et apprécier dans les sociétés africains il faut être toujours propre, s’habiller correctement et tenir un langage courtois envers ses ainés et entre amis. Très souvent ce n’est pas la faute à ces jeunes qui s’habillent de manière indécente, c’est le laisser aller des parents et aussi le suivisme moutonnier. Si un enfant  se coiffe de manière bizarre, fait des piercings et avec le pantalon descendant jusqu’ au-dessous des fesses laissant dehors le caleçon noir, si le papa qui voit cela n’interpelé pas son fils, il va s’en dire que son père apprécie. On peut admettre pour les artistes et les footballeurs.

A Bonoua, des règles avaient été mis en place pour sensibiliser sur les mœurs ainsi que la vie en communauté mais la crise politique de 2010 a ralenti un peu notre action mais je pense que nous allons très bientôt les remettre sur la table.

Un mot à l’endroit du groupe ATAFAI qui œuvre pour la promotion et la sauvegarde de leur tradition et de leur culture ?

Ce sont des remerciements car le groupe ATAFAI rend la tâche un peu plus facile aux responsables coutumiers de Bonoua, au gouvernement de côte d’ivoire et également aux parents que nous sommes en sensibilisant nos enfants, nos jeunes et même certains parents à la connaissance et l’amour pour notre tradition et notre culture .

Ayez toujours le gout de la publication des informations de qualités et de sources sure pour ne pas vous détourner de votre objectif.

 

Merci papa KOHOBO pour votre temps précieux que vous nous avez accordé pour nous instruire principalement sur les institutions que compose l’organisation politique traditionnelle des Abouré Ehivet. Longévité a vous pour que nous puissions être vos disciples le plus longtemps possible.



Vous avez aimé cet article? partagez le avec vos amis

Publié par :
Pub